Équipement de survie : comment choisir son couteau de sécurité ? 

Le couteau de survie ou couteau de sécurité fait partie des équipements indispensables en survivalisme. En se déclinant sous divers modèles, réaliser le bon choix n’est pas évident. Chacun des modèles disponibles sur le marché ne se vaut pas. Le choix ne doit pas être fait à la hâte. Voici quelques conseils de base pour une sélection efficace.   

La lame : l’élément essentiel qui constitue le couteau

Lame forgée ou lame découpée ? Lame mince ou lame large ? Lame rigide ou lame souple ? Le choix n’est pas évident. Pour faciliter votre recherche, concentrez-vous uniquement sur deux éléments : la soie de la lame et le type de métal. La lame d’un couteau peut être en alliage, en acier ou en céramique. Vous devez privilégier la résistance à la casse, à la dureté et à l’inoxydabilité. Pour la lame en acier en particulier vous devez évaluer sa résistance à l’usure et la qualité de tranchant. Pour faciliter vos recherches, référez-vous au taux de carbone de la lame. Plus il est de qualité, plus le couteau est résistant et offre coupe excellente. Vérifiez également l’indice de pénétration (dureté Rockwell HRC) et le taux de chrome qui garantit la résistance à la corrosion. Un couteau avec 13 % de chrome est quasiment inoxydable. Pour les couteaux en céramique, vous devez assurer de la pureté de la lame. Le taux doit être d’au moins 95 % pour garantir sa solidité. Les couteaux de marque sont plus résistants que d’autres. La céramique n’est pas idéale pour découper les aliments congelés ou les os. Vous devez éviter de lancer le couteau ou de l’exposer à la flamme pour limiter leur dégradation. La soie de lame prolonge la lame. Plus elle est longue, elle est de qualité.

Couteau spécifique ou couteau suisse ?

Dans une situation de survie, l’idéal c’est d’avoir un outil multitool pour faire face à toutes les éventualités. Le couteau multifonction vous offre de multiples possibilités d’usage. Cependant, ce type de couteaux n’est pas pratique pour une utilisation régulière et prolongée. Le couteau suisse a tendance à s’altérer facilement, notamment au niveau de la manche. C’est ce qui le fragilise surtout à cause des multiples ouvertures/fermetures. Pour une utilisation plus durable, pensez à utiliser un couteau spécifique. Comme son nom l’indique, il sert à un usage particulier. Pour éviter de faire le mauvais choix, posez-vous les bonnes questions sur les réelles utilités de votre couteau de survie. Les couteaux des chasses et les couteaux à fruits sont plus pratiques pour les escapades en forêt. Le couteau militaire constitue également une meilleure alternative. Il permet de couper des branches, de fabriquer des armes en bois, de découper le gibier, etc.

Couteau de survie : les autres points à vérifier

Il y a d’autres critères à prendre en compte dans la sélection de votre couteau de sécurité. Dans les régions sauvages, il est préférable d’utiliser un couteau d’au moins 35 centimètres. En effet, pour une question de survie, il est recommandé de privilégier les couteaux de longue lame. Ceux-ci permettent de fendre et trancher facilement. Prenez compte du confort d’utilisation procuré par le couteau en fonction du poids et de la longueur de sa lame.
La manche constitue également un critère de choix important. Elle contribue à la bonne maniabilité du couteau. La manche en micarta est assez résistante. Elle permet un bon grip quand elle est mouillée. Elle ne s’use pas facilement. Le G10 est constitué de fibre de verre et de résine. Ces matériaux contribuent à la stabilité du G10. Le caoutchouc est également très stable et reste insensible à l’humidité et à la variation de température. Il propose également un excellent grip. Cependant, la manche en caoutchouc est moins résistante aux élevées. Les manches en bois ont tendance à se fissurer facilement.
Les couteaux de sécurité ou de survie doivent respecter les normes : AISI 80 indique le taux de carbone et de chrome (entrez 0,40 et 13 %) et HRC 54 pour la dureté. Si vous voulez de la dureté, optez pour la norme 3G qui propose un taux HRC de 62 avec un taux de carbone de 1,40 % et un taux de chrome de 45 %.   

Les équipements tactiques pour les forces de l’ordre

Les hommes de terrain qu’ils soient policiers, militaires ou services de sécurité doivent être parfaitement équipés. Ils doivent être prêts à faire face aux éventuels risques qui peuvent survenir dans l’exercice de leur fonction. Un équipement tactique favorise leur efficacité et leur rapidité. Plusieurs articles constituent l’équipement tactique, voici les principaux à connaître.

Top 3 des meilleurs couteaux de survie 

Les couteaux de survie peuvent se présenter sous différentes formes. Leur efficacité dépend de la manière dont ils seront utilisés. Le choix de votre couteau de survie est très personnel et dépend de vos besoins. Les offres quasi infinies rendent le choix plus difficile. Pour vous aider, voici quelques idées qui peuvent vous aider à faire le bon choix.